Qualité de l’eau potable

L'eau du robinet est l'aliment le plus contrôlé en France. Chaque mois, un avis de contrôle est publié par l'Agence régionale de santé sur un site Internet dédié.



Un contrôle sanitaire de l’eau de consommation est effectué tous les mois par l’Agence régionale de santé pour le compte de la SEOP. Il doit assurer la conformité de la qualité de l’eau potable.

Le suivi sanitaire de l’eau comprend à la fois :

  • Une a surveillance exercée par la personne responsable de la production et distribution de l’eau;
  • Le contrôle sanitaire mis en œuvre par les Agences régionales de santé.

La surveillance se compose :

  • D’une vérification régulière des mesures prises pour protéger la ressource utilisée ;
  • D’une vérification du fonctionnement des installations ;
    de la réalisation d’analyses effectuées en différents points en fonction des dangers identifiés dans le système de production et de distribution de l’eau ;
  • De la réalisation régulière d’une étude caractérisant la vulnérabilité des installations de production et distribution d’eau vis-à-vis des actes de malveillance pour les unités de distribution les plus importantes ;
  • L’ensemble des informations ainsi collectées est consigné dans un fichier sanitaire, qui est le support du suivi de l’exploitation.

Les prélèvements et analyses sont réalisés par des laboratoires agréés pour le contrôle sanitaire des eaux par le Ministère chargé de la santé et retenus par les Agences régionales de santé après mise en concurrence.

Les résultats de Saint-Cyr-l’Ecole sont disponibles sur le site du Ministère chargé de la santé.

L’organisme chargé de la distribution de l’eau à Saint-Cyr est la SEOP

Captage de l’eau : le SMGSEVESC

L’eau brute destinée à la consommation humaine est prélevée dans une nappe d’eaux souterraines, appelée le champ captant. Le captage de l’eau se fait par des forages appartenant au SMGSEVESC. L’eau  est ensuite acheminée vers une usine de production d’eau potable (Usine de Louveciennes) où elle subit divers traitements physiques, chimiques et biologiques. Rendue potable, l’eau est distribuée aux consommateurs, via des réseaux.

Une usine de décarbonatation flambant neuve

L’usine de décarbonatation de Louveciennes.

Dans le cadre du nouveau contrat de délégation du service publique de l’eau confié à la SEOP en janvier 2015, les élus du SMGSEVESC ont fait le choix d’opter pour une solution de décarbonatation collective de l’eau sur le site de Louveciennes. Cette unité est rentrée en fonctionnement en février 2017 et permet de distribuer désormais une eau à 20°TH de calcaire (équivalent à 15°TH ressenti en sortie d’adoucisseur individuel) contre 35°TH initiaux.