La requalification de la Rue Francisco Ferrer

La transformation de la rue Francisco Ferrer était une promesse de campagne. Axe très emprunté, son réaménagement était, depuis longtemps, considéré comme prioritaire. Avec une longueur de 600 mètres, la réfection de cette artère a représenté un investissement de 1 300 000 €. En mars dernier, la dernière phase de travaux a pu débuter pour une remise en service mi-juin.



Longtemps considéré comme un chantier impossible, en raison de l’impact d’une fermeture, de l’étroitesse de sa voie et de la présence du mur historique du Château de Versailles, la Ville a décidé de prende le taureau par les cornes et de s’atteler à ce chantier d’ampleur. La rue Francisco Ferrer subit, depuis de nombreuses années, une circulation importante et la chaussée commençait à être très dégradée. 

Les principes d’aménagement et les principes de partage de l’espace public ont été arrêtés avec les riverains. Le choix des matériaux a, également, permis d’apporter un caractère beaucoup plus qualitatif à la voirie par un traitement en pierre naturelle. L’objectif de ces changements : une circulation apaisée, un flux moins rapide et un partage de la chaussée rééquilibré en sécurisant vélos et piétons. La rue reste en double sens.

Un calendrier maîtrisé

La réfection de cette artère a été l’occasion, pour nos partenaires, de procéder à des travaux préparatoires pour un résultat de longue durée et une mutualisation des coûts. Hydreaulys a, ainsi, rénové l’assainissement de la rue et la SIGEIF a procédé à l’enfouissement des réseaux. 

La seconde phase d’aménagement, est la mise en valeur de la rue a débutée en mars dernier, pour une durée de trois mois.

Des aménagements concrets

Dans un souci de partage de l’espace public et afin de sécuriser la circulation, tant pour les piétons que pour les mobilités douces, de nombreux aménagements ont été réétudiés.

Des cassis ont été réalisés aux abords des passages piétons et des carrefours afin de réduire fortement la vitesse des véhicules.

Les trottoirs ont été élargis, tout le long de la rue, à 2 mètres 40 tout en conservant une voirie de 5 mètres, suffisante pour permettre aux bus de circuler (la rue reste interdite aux camions). 

Le caniveau, désormais situé au centre  de la rue, permet d’identifier immédiatement une chaussée pour les circulations locales. 

Les aménagements de la rue Francisco  Ferrer prévoient également la réalisation d’un vrai arrêt de bus PMR, côté forêt. Jusqu’à présent, ce dernier n’était pas suffisamment sécurisé en raison de l’absence de trottoir sur cette portion de voirie.

Des matériaux de qualité 

Les matériaux choisis, en concertation avec les habitants de la rue, ont été soigneusement sélectionnés tant pour leur esthétisme que pour leur résistance à long terme. L’existence du mur historique du Château de Versailles a, notamment, imposé l’utilisation de matériaux permettant la réalisation d’un mur de pierres en bordure.

Le béton désactivé sera, majoritairement, utilisé pour les espaces piétons. Principalement choisi pour son effet esthétique, il est, également, résistant aux chocs thermiques et possède une durée de vie plus longue que d’autres matériaux.  Par ailleurs, il ne nécessite pas beaucoup d’entretien et reste frais durant les épisodes de chaleur estivale. Enfin, ce matériau est antidérapant; c’est un avantage pendant la période hivernale. 

Les pavés en grès seront utilisés pour marquer visuellement les carrefours et cassis. Cette différenciation permettra une meilleure délimitation des espaces, tant pour les automobilistes que pour les piétons.

Les pavés en grès sont souvent utilisés pour l’espace extérieur. Ils supportent bien les basses températures et ne se fendent pas lors des épisodes de grand froid. Ils sont, également, naturellement imperméables.

Le mobilier urbain sélectionné permettra à la fois de donner une identité forte à la rue, mais également de rendre une unité esthétique à cette artère de 600 mètres linéaires.


UN PROJET CONÇU ENSEMBLE, AVEC LES RIVERAINS

Pour améliorer le cadre de vie des riverains et des Saint-Cyriens qui empruntent la rue Francisco Ferrer, dans leur ensemble, la Ville de Saint-Cyr-l’École a entamé, il y a plusieurs années déjà, un travail de fond en collaboration avec les habitants.

Dès 2019, à l’occasion de balades urbaines, les élus sont allés à la rencontre des riverains afin d’identifier les besoins en stationnement. Des ateliers ont alors été organisés afin d’identifier des zones de stationnement au sein de l’Épi d’Or pour faciliter le quotidien des habitants de ce quartier.

C’est lors de cette rencontre que l’engagement de refaire la rue est né. Parce que la réponse à cette problématique ne pouvait se concevoir sans une refonte globale de l’artère, des bureaux d’études sont, par la suite, intervenus afin de réaliser une analyse fine des besoins de chacun et de définir des objectifs précis. 

Des scénarios d’aménagement ont alors été conçus, présentés et discutés à l’occasion de  réunions d’information et d’ateliers de concertation organisés avec les riverains de la rue Ferrer. Ces derniers ont alors pu s’exprimer sur les choix proposés tant pour l’aménagement que pour les  matériaux proposés. 

Paroles de riverains

J’ai le sentiment que nous avons été entendus puisque certains ajustements ont été pris en compte dans le projet final : l’emplacement des chicanes et des ralentisseurs par exemple.
Les travaux ont permis de mettre aux normes nos réseaux et de rendre notre rue, très empruntée, plus fonctionnelle et esthétique. La fermeture de la rue a mis en évidence la problématique générale des bouchons, qui sont quotidiens dans notre petite rue. J’espère que les autorités départementales et régionales permettront rapidement la création d’axes de contournement, afin de décongestionner la ville.”

Tristan Y.

 

“La phase de concertation avec la Ville a été une étape essentielle pour nous permettre d’exprimer nos besoins et nos inquiétudes. Nous avons eu le sentiment d’être écoutés et les échanges furent constructifs. La majeure partie de nos remarques a été prise en compte même si nous regrettons que la rue ne soit pas en sens unique.
Durant les travaux, nous avons eu un très bon contact avec l’ensemble des corps de métiers qui ont travaillé sur le réaménagement de la route. Nous sommes, systématiquement, prévenus en amont de leurs interventions.”

Martine V.

 

“Il faut rappeler que la rue Francisco Ferrer est une rue communale de quartier. Ici chaque jour, de nombreux habitants vont à la gare ou aménent leurs enfants à l’école primaire à pied; d’autres vont au collège ou au lycée et  prennent le bus ou le vélo. Le week-end, beaucoup de promeneurs ou cyclistes empruntent la rue pour rejoindre les forêts. Il était, donc, important de redistribuer les espaces pour prendre en compte ces usages et rendre la rue plus sécurisée,  apaisée.
L’enfouissement des réseaux et le choix des matériaux donnent, par ailleurs, un tout autre cachet à la rue et participent à l’amélioration de l’esthétisme de la ville. Ce projet est positif et montre que les choses vont dans le bon sens !”

Georges de G.

 

Retrouvez les propositions d’aménagement soumises aux riverains à l’occasion de la réunion publique du 24 novembre 2020.

Consultez le plan masse de la rue Francisco Ferrer.

 

Article publié le : 4 juin 2021. Mis à jour le 4 juin 2021 à 10 h 55 min