Inauguration de la statue du Colonel Arnaud Beltrame

Une statue à l’effigie du Colonel Arnaud Beltrame a été dévoilée, mercredi 22 juin, sur l’esplanade Napoléon-Bonaparte à Saint-Cyr-l’École.
Retour sur cette cérémonie riche en émotions.

Le 23 mars 2018 à Trèbes, alors qu’une prise d’otages se déroule dans un supermarché, un gendarme, le Lieutenant-Colonel Arnaud Beltrame, entre dans le bâtiment. Volontairement, il s’est proposé pour prendre la place d’un otage, permettant ainsi sa libération. Après plus de deux heures, le gendarme est très grièvement blessé. Il succombe plus tard à ses blessures.

La Ville de Saint-Cyr-l’École, qu’Arnaud Beltrame a fréquenté de 1991 à 1994 alors qu’il étudiait en classe préparatoire au Lycée militaire, a souhaité rendre un hommage appuyé à cet homme mort héroïquement en faisant ériger une statue de bronze à son effigie. 

Financé intégralement par l’établissement public Grand Paris Aménagement, ce monument, qui trône désormais sur l’esplanade Napoléon-Bonaparte, a été dévoilé dans la soirée du mercredi 22 juin.

En présence de membres de la famille d’Arnaud Beltrame, la cérémonie d’inauguration a également pu compter sur la venue de Gérard Larcher, président du Sénat, Pascal Courtade, préfet délégué pour l’égalité des chances des Yvelines, Richard Rivaud, conseiller régional d’Île-de-France et maire de Fontenay-le-Fleury, le major général Bruno Jockers, directeur général adjoint de la Gendarmerie nationale, le colonel Nicolas James, chef de corps du Lycée militaire de Saint-Cyr, et bien entendu de Sonia Brau, maire de Saint-Cyr-l’École.

Aux côtés d’un détachement du Lycée militaire et d’un autre de la Gendarmerie nationale, la Musique de la Garde Républicaine a ouvert la cérémonie par une aubade en l’honneur d’Arnaud Beltrame.

Compte tenu des personnalités présentes, les conditions de sécurité de cet évènement exigeaient malheureusement qu’il ne soit pas rendu public en amont de sa tenue. Le moment venu, les personnes sur place (familles, passants, riverains) ont ainsi pu y prendre part sans cordon de sécurité et sans dispositif de bouclage du quartier.


« Nous sommes réunis pour honorer la mémoire d’un homme et donner, à travers son témoignage muet, un peu plus de consistance à cette belle idée que nous avons tous reçu en héritage : la France.

(...)
Arnaud Beltrame n’a pas écrit de message, il n’a pas laissé de testament politique pour une très bonne raison, il n’en a pas eu le temps, il ne voulait pas mourir.

Son témoignage est comme une cheville invisible qui vient aligner et solidariser les poutres d’une charpente. Cachée à nos yeux et pourtant, tellement importante à l’édifice.»
Sonia Brau, Maire de Saint-Cyr-l'École
Le mercredi 22 juin 2022

ARNAUD BELTRAME, UN PARCOURS EXEMPLAIRE

Les vertus dont il a fait preuve de façon éclatante en cette tragique journée du 23 mars 2018, Arnaud Beltrame les avait démontrées dès sa formation militaire. Sorti major de la promotion « campagne d’Italie » de l’École militaire interarmes de Saint-Cyr Coëtquidan (1999), salué pour son « esprit résolument offensif face à l’adversité » par ses supérieurs notant en lui un militaire qui « se bat jusqu’au bout et n’abandonne jamais », Arnaud Beltrame a ensuite rejoint l’École des officiers de la Gendarmerie nationale, dont il est sorti en 2001 major de la promotion « Capitaine Gauvenet ».

En 2003, il fit partie des sept candidats sur 80 retenus pour intégrer le GSIGN (actuel GIGN).

Chuteur opérationnel, il fut déployé en Irak en 2005 où il fut décoré de la croix de la valeur militaire avec citation à l’ordre de la brigade (2007).

Commandant de compagnie au sein de la Garde Républicaine, il assure pendant quatre ans la sécurité du palais de l’Elysée avec un haut niveau d’exigence avant de prendre en 2010 le commandement de la compagnie d’Avranches, jusqu’en 2014. Après son passage par le ministère de l’Écologie et du Développement durable comme conseiller auprès du secrétaire général, référent intelligence économique, où il avait démontré ses qualités intellectuelles et relationnelles, Arnaud Beltrame avait retrouvé le terrain en août 2017 comme officier adjoint au commandant du groupement de gendarmerie départementale de l’Aude. Ses aptitudes au commandement, sa disponibilité, son infaillible implication étaient appréciées de tous, notamment dans le développement de la capacité contre-terroriste des unités de gendarmerie de l’Aude.

« Un gendarme prête serment, celui de servir la population, y compris, parfois, s’il le faut, au péril de sa propre vie. Arnaud Beltrame n’a pas appliqué des procédures ; il a fait mieux : il a respecté son serment. Et, ce faisant, il a sauvé une vie, sans doute même plusieurs. »
Richard Lizurey
Directeur général de la Gendarmerie nationale en 2018

JEAN-BAPTISTE SECKLER, UN TALENT EN BRONZE MASSIF

Artiste aux multiples facettes, Jean-Baptiste Seckler est l’auteur de la sculpture du Colonel Arnaud Beltrame.

Né en 1972 à Charenton-le-Pont, il est vite fasciné par la force artistique du visage. Il a débuté par la peinture avant de découvrir sa véritable voie, un soir de 1988, alors qu’il assistait à un combat de boxe : ce sera la sculpture.

De son école d’art sur Paris, il passe très vite à l’expérience du modelage, à la construction de chars DisneyLand, aux portraits grand formats de plusieurs personnalités (Zidane, Tyson, Guevara, Warhol, Jackson…),avant de se lancer dans l’aventure de l’hyperréalisme pour Grévin international et son célèbre musée.

Prises de parole

Retrouvez prochainement sur cette page un reportage photos sur la fabrication de la statue.