Concours des villes et villages fleuris : une fleur pour Saint-Cyr

Le 6 juillet dernier, le jury du concours des Villes et Villages fleuris a attribué à la ville sa première fleur. Le couronnement de plusieurs années de travail et d’améliorations continues enfin reconnues.



Après une série de pétales obtenue ces trois dernières années, récompensant l’engagement de Saint-Cyr dans une démarche de développement et d’embellissement des espaces verts, la réception de sa première fleur est une petite consécration pour la commune. Saint-Cyr-l’École s’efforce d’améliorer son fleurissement en respectant ses contraintes budgétaires et en faisant preuve d’originalité.
Pour décerner cette fleur, un jury départemental passe une fois par an pour contrôler si tous les critères sont bien respectés. Obtenir une fleur n’est pas aisé, d’autant qu’un grand nombre de critères sont à prendre en compte comme le cadre végétal (arbres, arbustes, pelouse et entretien), les fleurs (annuelles, rosiers, vivaces), la propreté (effort fait en matière d’environnement, de développement durable, pesticides, gestion de l’eau), l’embellissement du cadre bâti, de l’animation (Journée Saint-Cyrienne), du développement, et de la participation de l’habitant au fleurissement. « Ce label nous est accordé pour trois ans pendant lesquels nous devrons continuer nos efforts avec l’intention d’en ajouter une deuxième ! », a souligné Bernard Debain.

Des entrées de ville mieux soignées

Ce résultat est le fruit des efforts investis dans les quartiers d’habitats collectifs récents. Il est également la résultante d’une parfaite coordination entre les onze agents chargés des espaces publics, et les aménageurs. Cette année, cette Première fleur est venue récompenser plusieurs aménagements floraux et paysagers. Par exemple, des prairies fleuries ont été semées rue du Docteur-Vaillant, à l’Hôtel-de-Ville, ou encore rue Anatole-France. Un éco-pâturage a vu le jour au parc municipal Maurice-Leluc et un moulin en bois a été installé au nouveau cimetière. Les entrées de ville, côté Fontenay-le-Fleury ont été embellies, et certains trottoirs ont été végétalisés afin de diminuer l’aspect trop minéral qui pouvait transparaitre.