Recensement 2019

L’enquête annuelle du recensement se déroulera du 17 janvier au 23 février 2019 auprès d’un échantillon de 8 % de la population sur le territoire de la commune.



Si votre logement est concerné en 2019, à partir du jeudi 17 janvier, les agents recenseurs, munis d’une carte officielle tricolore avec photographie et signée du Maire, déposeront à votre domicile les documents suivants : une feuille de logement, un bulletin individuel par personne vivant habituellement dans le logement recensé et une notice d’information sur le recensement. L’agent recenseur est à votre disposition pour vous aider à remplir les questionnaires.

Le chiffre de la population légale d’une commune intervient dans le calcul de la dotation globale de fonctionnement constituant une recette du budget communal. En étant recensé, chaque habitant concourt à ce que cette dotation versée par l’Etat soit la plus élevée et juste possible par rapport au nombre réel d’habitants.

Tous ne sont pas recensés la même année. Si vous êtes sollicité, vos proches ou vos voisins ne le seront pas forcément. Il est possible que des personnes recensées en 2014 le soient à nouveau en 2019 si leur logement figure dans l’échantillon de l’enquête annuelle.

Du respect de la date de rendez-vous fixée en accord avec l’agent recenseur dépend le bon déroulement de cette opération. En effet, chaque agent doit recenser entre 150 et 200 logements sur 5 semaines. Cela évitera aux personnes concernées d’être constamment relancées par l’agent ou la mairie. En cas d’absence, il est possible de confier vos questionnaires remplis, sous enveloppe, à une personne de votre immeuble qui les remettra à l’agent recenseur. Vous pourrez aussi les retourner directement à la mairie (en les déposant ou en les affranchissant). Votre réponse est importante et obligatoire . En remplissant les questionnaires fournis par les agents recenseurs, chaque personne enquêtée contribuera à la qualité des résultats du recensement. Participer au recensement est un acte civique. Aux termes de la loi du 7 juin 1951, c’est également une obligation. Toute personne recensée est tenue de répondre, avec exactitude, et dans les délais fixés. Tout défaut de réponse, après mise en demeure et dans le délai imparti par ladite mise en demeure, sera puni de l’amende prévue au 1° de l’article 131-13 du code pénal d’un montant de 38 euros. Courant janvier 2019, une campagne d’information nationale (télévision, radios, presse écrite) initiée par l’Insee, annoncera le démarrage de la collecte dans les communes concernées par l’opération.

Renseignements complémentaires au 01 30 14 82 82

Article publié le : 31 octobre 2018. Mis à jour le 4 novembre 2018 à 14 h 26 min