Petite enfance : de multiples modes de garde pour répondre à vos besoins

La garde de vos enfants fait régulièrement l’objet de questions auprès de nos équipes ces derniers temps. Si la concentration des demandes sur les structures d’accueil publiques collectives confirme le succès des crèches publiques, elle souligne aussi le fait que la variété de l’offre est encore trop peu connue. Il existe pourtant de nombreuses autres solutions, soutenues par la ville et par la CAF, qui ne sont pas dénuées d’avantages.



Petit rappel de l’offre municipale

Les cinq structures municipales permettent d’accueillir 255 enfants : en accueil collectif, la crèche « Les P’tits Pilotes », les deux structures Multi-accueil « Les Farfadet » et « les Libellules » et la micro-crèche « Les Elfes » gardent 135 enfants, tandis que la Crèche Familiale permet d’accueillir 120 enfants au domicile d’assistantes maternelles.

Dans les deux structures Multi-accueils de la ville, une partie des places est réservée à l’accueil occasionnel. Les enfants doivent au préalable être inscrits, puis sont accueillis selon les disponibilités de la semaine après une période d’adaptation. La liste d’attente pour ce service en accueil occasionnel n’est pas toujours pleine.

D’autres offres, encouragées par la ville, complètent l’accueil des structures municipales

Les seuls établissements portés par la Ville ne suffisent pas à accueillir tous les enfants et la liste d’attente reste longue pour avoir une place dans une structure municipale. En effet, bien que leur fonctionnement prévoit que les familles participent aux frais de garde, elles ne payent qu’une toute petite partie du coût réel de la prestation ; une place en crèche coûte en moyenne, pour les différents modes de garde, plus de 5000 € par an à la ville et la couverture de l’ensemble des besoins par la seule offre municipale ferait s’envoler vos impôts locaux.

Afin d’élargir l’offre de garde pour vos enfants à un coût supportable pour la collectivité, la ville a donc favorisé l’implantation de plusieurs structures privées et autres systèmes de garde, qui sont des solutions à considérer sérieusement en fonction de vos besoins car elles possèdent leurs avantages propres.

Le mode de garde en micro-crèche privée ou par une assistante maternelle nécessite par exemple que les familles puissent avancer une partie des frais. Elles reçoivent ensuite sur demande le « Complément libre choix de mode de garde », une allocation qui peut aller jusqu’à 680 € par mois suivant la composition de la famille. Une fois cette participation déduite, les familles qui font appel à une assistante maternelle peuvent encore bénéficier d’un crédit d’impôt spécifique de 50% des sommes restant à leur charge (voir ici pour plus de détails)

La ville dispose ainsi de 4 micro-crèches privées, qui augmentent l’offre de garde de 40 places supplémentaires. La commune a également signé il y a maintenant 6 ans une convention avec La Maison Bleu, qui a permis l’implantation de la crèche privé « Les mini-pousses » d’une capacité d’accueil de 40 places, dont 10 sont réservées aux saint-cyriens.

À ces établissements, il faut enfin ajouter les assistantes maternelles libres que l’on compte au nombre de 85 à Saint-Cyr, ce qui correspond à 250 places disponibles pour les enfants. Pour vous renseigner, vous accompagner dans la recherche et l’embauche d’un assistant maternel et vous guider dans les démarches administratives, le Relais Assistants Maternels (RAM) tient des permanences à la Maison de la Famille.

Grace à cette politique de développement de l’offre de garde des enfants, il y a aujourd’hui 575 places de garde à Saint-Cyr pour une population de 960 enfants de moins de 3 ans. En comparaison, le taux de couverture de Saint-Cyr, de 59,8%, est très nettement supérieur à la moyenne nationale qui est de 58%. Pour information, le nombre de naissance est d’environ 320 par an, un chiffre qui évolue très peu depuis une dizaine d’années.

Article publié le : 28 novembre 2019. Mis à jour le 29 novembre 2019 à 15 h 26 min